Accueil
page
pathologies blocage drainage lymphatique
immobilisation permanente
traumatismes répétés
kystes
autres effets
parturbateurs endocriniens
augmentation chaleur du sein
hypoxie tissulaire
étude contradictoire
pathologies blocage drainage lymphatique
page
Faux besoin




dress to kill
dress to kill
norme sociale

      Un kyste au sein est un sac rempli de liquide qui se développe dans le sein. L'institut national du cancer dit qu'il s'agit du type le plus courant de masse bénigne au sein chez les femmes de 35 à 50 ans. Certains médecins pensent même que les kystes et nodules dans les seins sont choses normales pour les femmes, jusqu'à dire que ce n'est pas une maladie...

        Les changements fibrokystiques du sein, aussi appelés mastose sclérokystique ou fibrose kystique du sein, sont des affections bénignes courantes qui se manifestent chez 50 à 80 % des femmes.

        Les chercheurs ont constaté que ces kystes présents dans les seins sont susceptibles d'augmenter de volume à la fin du cycle menstruel de la femme. En effet, durant chaque cycle menstruel, les seins subissent des fluctuations et changent de volume selon les variations des concentrations plasmatiques d’œstrogènes et de progestérone.

        Malheureusement le soutien gorge porté reste de même taille, et la poitrine sera comprimée davantage en fin de cycle et comprimera aussi davantage les vaisseaux et capillaires lymphatiques. Davantage de liquide lymphatique bloqué fera augmenter le volume des kystes.

        Le Dr Gregory Heigh de Floride (Homéopathe, acupuncteur, médecine chinoise) a découvert que plus de 90% des femmes présentant des changements fibrokystiques trouvent une amélioration lorsqu'elles cessent de porter leurs soutiens-gorge. Ce nouveau «traitement» n'a AUCUN effet secondaire, ne coûte rien, et est simplement naturel...

        Elles ont vu disparaître ou diminuer kystes et nodules en quelques mois !

Depuis mai 1999, il existe maintenant de très nombreuses recherches médicales  et articles scientifiques publiés montrant un lien entre la maladie fibro-kystique du sein et l'augmentation du risque du cancer du sein.

















Etudes médicales


        Mai 1999: Risque de cancer du sein chez les femmes atteintes de kystes mammaires palpables.

"Les femmes atteintes de kystes mammaires courent un risque accru de cancer du sein, surtout à un plus jeune âge. Le type de kyste n'a pas modifié le taux d'incidence relatif associé au développement du cancer du sein".

        Lien ici


        Mars Avril 1994: L'activité cellulaire du tueur naturel (NK) des femmes atteintes d'une maladie cystique grossière est inhibée in vitro par le fluide du kyste mammaire.

        La fonction immunitaire locale est altérée par la composition du fluide contenu dans les kystes mammaires.

        Lien ici


        Janvier 1995: Le liquide des kystes mammaires impliqué dans le développement du cancer du sein.

        En effet, le liquide des kystes mammaires possède des concentrations élevées d’androgènes et d’œstrogènes, dont certaines ont été impliquées dans la carcinogenèse mammaire. C’est ce métabolisme des stéroïdes par les kystes mammaires qui, selon les chercheurs, joue un rôle dans le développement du cancer du sein.

        Lien ici


        Février 1997: Les stéroïdes peuvent rester piégés pendant au moins deux ans !

        Une recherche a montré que les kystes mammaires peuvent concentrer les stéroïdes du plasma sanguin et que les stéroïdes peuvent rester piégés pendant au moins deux ans. (2 ans: Durée de l’étude. Le soutien gorge, lui, reste généralement toute une vie...)

        La recherche précise que l'épithélium mammaire peut donc être exposé à des concentrations élevées de xénobiotiques (substances aux propriétés toxiques) pendant des périodes prolongées.

        Lien ici

  

Le Kyste mammaire: une alerte du corps...