Accueil
page
norme sociale
page
Faux besoin
pathologies blocage drainage lymphatique
canaux galactophores
douleurs dos cou
pathologies autres
plan du site





parturbateurs endocriniens


perturbation sna

Perturbation du Système Nerveux Autonome (SNA)

et de la production de mélatonine

          Le système nerveux autonome est la partie involontaire, réflexe et automatique du système nerveux qui gère la quasi totalité des régulations et des adaptations de l’organisme. L’autre branche, le système nerveux somatique, est la branche destinée principalement à l’action, sa mise en œuvre est issue d’une décision, d’une volonté.


          Le système nerveux autonome est l'ensemble des structures nerveuses permettant le fonctionnement des organes viscéraux (reins, appareil digestif...) et la régulation des fonctions automatiques de l'organisme. Que ce soit la température corporelle, le taux de sucre dans le sang, les rythmes veille-sommeil, la digestion, les hormones, les émotions… Tout ce beau monde de l’ombre est automatique et géré indépendamment de la volonté par le système nerveux autonome.


          Le système nerveux autonome comporte deux branches :

  

          Le sympathique c’est la fuite ou le combat, le parasympathique le repos, la relaxation, la digestion, la récupération et la restauration.


          Les deux systèmes sont alternativement stimulés ou inhibés tout au long de la journée en fonction de la demande et de nos activités.

QU'EST-CE QUE LE SYSTÈME NERVEUX AUTONOME ?

Vidéo:

comprendre le système nerveux autonome.

       Etude sur les effets de la pression de différents types de soutien-gorge et son incidence sur le système nerveux autonome.


          En Janvier 2002 est publiée une étude sur la pression du soutien-gorge et son incidence sur le système nerveux autonome (SNA).

          Il en ressort que les pressions vestimentaires élevées exercées par un soutien-gorge classique ont un impact négatif important sur l'activité du SNA, principalement en raison de la diminution significative des activités nerveuses sympathiques, parasympathiques et thermorégulatrices.

          « Puisque l'activité du SNA joue un rôle important dans la modulation de l'environnement interne dans le corps humain, les pressions de vêtements provoqués par la constriction des types de vêtements de base sur le corps aurait pour conséquence de porter atteinte à la santé des femmes ».  Lien ici.

  

QU'EST CE QUE LA MELATONINE ?

          La mélatonine est une hormone fondamentale qui régule les rythmes biologiques circadiens (cycles d'une journée). Elle est sécrétée naturellement par la glande pinéale en l'absence de lumière, synthétisée par la rétine mais aussi par les cellules de la moelle osseuse, les lymphocytes et les cellules épithéliales.


  

          La mélatonine est indispensable au bon fonctionnement de votre système immunitaire, pour piéger les radicaux libres, réduire l’inflammation et aider votre corps à se débarrasser des cellules cancéreuses.

          De nombreuses études soulignent le rôle protecteur de la mélatonine contre différents types de cancer, notamment le cancer du sein. En effet, la mélatonine peut inhiber les cellules tumorales contenues dans notre corps et même détruire certaines cellules infectées.

          Elle a un rôle antioxydant

          Elle stimule le système immunitaire

          Elle intervient dans la régulation de la pression artérielle...


          Des chercheurs espagnols ont publié un article décrivant une utilisation possible de la mélatonine pour la prévention et le traitement du cancer du sein. 

          Lien ici


          Une brève revue de juin 2003 confirme également le rôle important de la mélatonine pour la prévention du cancer du sein.

          Lien ici           


          Une étude de Mars 2018 a démontré que la mélatonine inhibe la prolifération des cellules cancéreuses du sein induite par le bisphénol A en ciblant les voies liées aux récepteurs des œstrogènes. Le bisphénol A étant un perturbateur endocrinien qui passe très facilement dans la peau, cette étude nous rapproche du discours du professeur Sultan sur d’autres perturbateurs endocriniens contenus dans les textiles du soutien-gorge et en contact permanent avec la glande mammaire. (L'Agence européenne des produits chimiques, a reconnu le bisphénol A comme perturbateur endocrinien)

          Lien ici


Le soutien-gorge diminue la production de mélatonine de 60%

et modifie la température centrale du corps.


          Nous savons donc que la mélatonine joue un rôle majeur dans la prévention du cancer du sein et un groupe de chercheurs japonais a découvert dans une étude datant de l’année 2000, publiée en chronobiologie internationale (la revue de la recherche du rythme biologique et médical) que le port d'une ceinture ou d'un soutien-gorge diminue la production de mélatonine de 60% et modifie la température centrale du corps.

          Lien ici