page
pathologies blocage drainage lymphatique
Faux besoin
Accueil
plan du site
free the nipple
réflexions diverses
norme sociale
norme sociale
supprimer soutien gorge






topless





Le "Topless"

          C’est en 1964 que l'Autrichien Rudi Gernreich présente le premier monokini.

          Les bretelles seront ensuite abandonnées durant toutes les années 70 et 80 pour faire place à un look topless systématique durant ces années là...

          Aujourd'hui, le topless sur une plage n'est plus susceptible de constituer le délit d'exhibition sexuelle de l'article 222-32 du Code pénal compte tenu de l'évolution des moeurs et de son usage répandu. Surtout que cet article parle "d'exhibition sexuelle imposée à la vue d'autrui", et que les seins ne sont pas des organes sexuels. Pour preuve, certaines plages seulement sont règlementées, et ceci par voie d'arrêté municipal qu'un maire doit prendre pour proscrire l'usage du monokini. Exemple: Paris Plage.

          Le topless sur la plage est donc largement autorisé en France. (Et dans de nombreux autres pays).

  

          Rappelons nous tout de même que dans les années 30, c'est le topless masculin qui choquait ! De quoi remettre en perspective les différents standards pour les hommes et les femmes...

          Si certains pensent que les seins des femmes sont "des organes sexuels à cacher", il faut alors qu'ils portent des masques sur la bouche et des moufles sur les mains bien enveloppantes !


          Maintenant que l'on sait que vous ne serez pas du tout inquiétée par la légalité en bronzant topless à la plage, sachez aussi que c'est excellent contre le cancer du sein !

Le soleil excellent contre le cancer du sein

mais sans abus

          La peau est la plus grande source de vitamine D .

          C’est l’action des rayons ultraviolets B, les UVB, frappant notre peau nue, qui déclenche la synthèse de vitamine D à partir d’un dérivé du cholestérol. La vitamine D passe ensuite par les petits vaisseaux de la peau dans la circulation sanguine.

          Mais attention, le soleil est bon pour la santé, notamment parce qu’il permet de synthétiser de la vitamine D, mais il ne faut pas en abuser et faire bien attention à ce que jamais la peau ne rougisse. C'est alors l'alerte pour se mettre à l'ombre !

         Selon les chercheurs associés à l’Institut Gustave Roussy, les femmes avec les taux de vitamine D les plus élevés auraient un risque de cancer du sein divisé par quatre par rapport aux femmes ayant les taux de vitamine D les plus faibles.

         Une découverte qui a été confirmée par d’autres études scientifiques américaines.

         Il faut savoir qu'au contact des rayonnements ultraviolets, de la lumière visible et des infrarouges, notre organisme développe de nombreux processus pour capter et utiliser l'énergie contenu dans le spectre solaire.

         Une étude en Arabie Saoudite (le cancer du sein y est très fréquent) où la loi islamique interdit aux femmes de découvrir leur peau, a montré que les femmes carencées en vitamine D présentaient près de trois fois plus souvent la forme la plus mortelle du cancer du sein que celles indemnes de ce déficit. Lien ici.

         Une autre étude sur 50 couples mariés en Arabie Saoudite a montré que le déficit en vitamine D était de 70% chez les femmes et de 40% chez les hommes !   Lien ici.

 

          On estime généralement que l'exposition au soleil peut procurer de 80 % à 90 % de la vitamine D requise et qu'un bain de soleil intégral (le corps à nu) peut procurer jusqu'à 10 000 UI. (Unités internationales).

          Pour donner une idée 100 gr de saumon cuit correspond seulement à 9 UI.

          Dans une étude de 2007, les scientifiques affirment que l'exposition au soleil peut réduire de moitié le risque de cancer du sein avancé. Lien ici


  

          Dans son livre "Le corps humain et son pouvoir d'autoguérison", Yves Cassard précise que certaines habitudes sont à prendre ou à conserver: Il est bon de généraliser la mode "seins nus" sur les plages, de manière à utiliser tout le potentiel de la lumière solaire pour détoxiquer naturellement les glandes mammaires. Lien ici

          En effet les infrarouges intensifient les échanges intercellulaires, la circulation des résidus métaboliques, et l'élimination des toxines ou des substances étrangères déposées dans les tissus.


          Ceci rejoint les dernières découvertes de Gérald Pollack, qui explique en ayant découvert la quatrième phase de l'eau, que les échanges entre les cellules dans notre corps se font grâce à l'infrarouge du soleil: celui-ci agit sur cette zone d'exclusion dans l'eau de notre corps, en créant un courant de circulation. ( Pour faire simple ! ) Lien ici


Le soleil ne donne pas le cancer du sein


          Si vous pensez réellement que le soleil donne le cancer du sein et qu'il ne faut pas bronzer seins nus, alors n'oubliez pas de prendre une bonne écharpe en laine la prochaine fois que vous irez à la plage, pour éviter également le cancer de la gorge !

          Evitez également les crèmes solaires aux nanoparticules bourrées d'écrans chimiques qui iront tout droit dans vos cellules (nanoparticules = plus petit qu'une cellule). Curieux que l'on vende de plus en plus de crèmes solaires et qu'il y ait de plus en plus de cancers de la peau !


          Quand vous avez assez pris le soleil, habillez vous, ou mettez vous à l'ombre tout simplement...

          Autre effet bénéfique:

          Nager seins nus équivaut à une thalasso gratuite: le massage de l’eau de mer donnera à la peau tout son profit en sels minéraux et oligo-éléments.

  

Quelques études médicales sur les bienfaits du soleil sur la peau


          Une étude de 2016 montre que les femmes qui évitent de s’exposer au soleil vivent moins longtemps que les autres ! Encore plus fort : les chercheurs ont observé que les fumeuses qui s’exposent le plus au soleil ont la même espérance de vie que les non-fumeuses qui évitent le soleil. Lien ici


          2018: Une relation inverse entre exposition au soleil et mortalité toutes causes confondues. De plus, une faible exposition aux UV et à de faibles niveaux de vitamine D étaient liés à une augmentation du taux de mortalité par cancer de la peau. Lien ici


          Une revue d’étude portant sur 4 440 femmes atteintes de cancer du sein l’a montré : celles qui avaient un taux insuffisant de vitamine D, la « vitamine du soleil », avaient deux fois plus de risque de mourir que celles qui avaient un taux élevé. Lien ici


          Le cancer de la peau le plus dangereux, le mélanome, est plus rare chez les personnes qui s’exposent au soleil régulièrement. Lien ici


          Au contact du soleil sur votre peau : du monoxyde d’azote est libéré dans vos vaisseaux sanguins, ce qui a pour effet de les dilater… et de réduire la pression artérielle. Lien ici



Soigner à l'hôpital le corps nu au soleil...


  

          Ce sont nos ancêtres qui avaient raison, l’héliothérapie était l’un des meilleurs traitements.

          Les chercheurs ont redécouvert scientifiquement la puissance thérapeutique du soleil contre de très nombreuses maladies : cancer, crise cardiaque, ostéoporose, infections, dépression, insomnie, maladies de peau…           Contrairement à ce qu'on veut nous faire croire, le soleil est bien LE guérisseur universel !