jean denis rouillon médecin
Accueil
elastine collagène
seins plus lourds
allaitement
posture
rungri
norme sociale
page
pathologies blocage drainage lymphatique
plan du site
Faux besoin
Faux besoin



Avec un soutien-gorge,

le sein se remplit de lymphe,

devient plus lourd et s'affaisse.

       En 1991, des chercheurs japonais (Université Otsuma) ont publié une étude sur le soutien-gorge et le relâchement de la poitrine.

       Au lieu d’enlever les soutiens-gorges aux femmes, ils leur ont demandé au contraire d’en mettre un ! (Ce n’est pas un usage répandu au Japon)

       Ils ont prouvé qu’un soutien-gorge peut en fait augmenter l’affaissement du sein, plutôt que l'inverse, car celui-ci se rempli de lymphe et devient plus lourd.

       Cet effet était davantage plus marqué sur les grosses poitrines.

       L’accumulation de la lymphe citée dans cette étude n’est pas sans rappeler le lien entre le soutien gorge et le cancer du sein.


Lien de l'étude ici

L’accumulation de lymphe
détruit les fibres élastiques


       Nous avons vu que le soutien-gorge bloque la circulation lymphatique, et une étude sur le lymphœdème nous explique que:

       « L'accumulation de liquide interstitiel et lymphatique dans la peau et le tissu sous-cutané stimule les fibroblastes, les kératinocytes et les adipocytes qui se manifestent dans le dépôt de collagène et de glycosaminoglycanes dans la peau et les tissus sous-cutanés avec hypertrophie cutanée et destruction des fibres élastiques ».

       Lien ici

  

Haut de page