pathologies blocage drainage lymphatique
Interstitium
pathologies blocage drainage lymphatique


Découverte de l'interstitium

Retour vers les études médicales, blocage du drainage lymphatique

          Publié le 27 mars 2018, des chercheurs découvrent par un nouveau procédé d'imagerie médicale, une couche de tissu remplie de fluide circulant dans l'ensemble du corps.

        Appelé interstitium, il pourrait bien constituer le 80ème organe du corps humain


Lien ici



          L'interstitium est une série de "compartiments remplis de liquide" (que l'on pensait auparavant être des tissus conjonctifs) sous notre peau et dans la muqueuse de nos intestins, de nos poumons, de nos vaisseaux sanguins et de nos muscles.


        L'interstitium forme un réseau à l'échelle du corps, de compartiments interconnectés.


        La couche de tissu que l'on croyait donc compacte, et que l'on retrouve entre autres sous la surface de la peau, est en réalité composée de compartimen

ts remplis de fluides soutenus par le réseau de collagène et d'élastine.

  

                Cette découverte n'en est pas une pour tout le monde, mais simplement une confirmation du monde fibrillaire dans l'architecture du corps et l'omniprésence des fascias qui constituent l'interstitium.

        Les différentes observations expérimentales du fascia ont toujours décrit le fascia comme un tissu visco-élastique jouant un rôle essentiel dans l’hydratation des tissus et la dynamique des fluides.

        Cette "découverte" auparavant non reconnue par le monde médical était déjà bien connue par le monde de la thérapie manuelle depuis des décennies.


        Enfin les tissus reconnus depuis longtemps comme importants commencent enfin à être reconnus comme tels.

        

        "L'espace interstitiel est la principale source de lymphe" du corps, expliquent les chercheurs dans la publication, c'est-à-dire le fluide vital au fonctionnement des cellules immunitaires qui génèrent l'inflammation, et dont la circulation est parallèle au système sanguin.


        Les chercheurs précisent: "Nos découvertes nécessitent de reconsidérer nombre des activités fonctionnelles normales de différents organes et de la dynamique des fluides désordonnés dans le cadre de la maladie, y compris la fibrose et les métastases."

        

        Cette "découverte" permettra sans doute de mieux comprendre pourquoi la pression du soutien gorge sur le peau de façon constante, ses cisaillements cutanés et son indentation, perturbent le maintien de la vie dans cette région du corps.

  

Retour vers les études médicales, blocage du drainage lymphatique

Une étude de février 2016 analyse la disfonction lymphatique dans les tissus cutanés compressés.

Lien ici

Texte complet ici

Les résultats suggèrent que le chargement de la peau avec une magnitude de pression cliniquement pertinente altère la formation et la clairance de la lymphe.

Un volume important d'éléments de preuve confirme l'opinion selon laquelle les capillaires dermiques peuvent s'effondrer sous des amplitudes cliniquement pertinentes de la charge uniaxiale, conduisant à une ischémie localisée partielle ou totale (Ischémie: privation d'oxygène et nécrose)